Jusqu'au 18.10.2019

Exposition. Fernand Pouillon Construction Ville Paysage
ŒUVRES CHOISIES 1948-1968

EPFL

Bâtiment SG
Foyer

UNE EXPOSITION ITINERANTE ET CROISSANTE
L’exposition a inauguré son voyage au palazzo Gravina à Naples, le 19 avril 2018, elle a été ensuite accueillie à Bari, Florence, Milan, Venise, Cesena, jusqu’en février 2019. L’exposition s’installe aujourd’hui en Suisse, à Lausanne et ira fin octobre en France, à Paris avant de rejoindre Rome à la fin de l’année. Il est prévu aussi qu’elle puisse être hébergée plus tard, dans des centres particulièrement importants pour la culture architecturale européenne et méditerranéenne comme Madrid, Saragosse et Alger. C’est par son caractère de proposition et de recherche que cette exposition est itinérante. Dans ses voyages elle se propose de grandir et de générer des occasions d’échange et de discussion sur les thèmes qu’elle questionne.

L’APPORT DE LAUSANNE : LA PIERRE BANALE
Profitant du caractère exploratoire de l’exposition, la contribution présentée propose une ouverture vers les travaux d’une trentaine d’architectes contemporains de Fernand Pouillon qui ont construit des milliers de logements en pierre massive à Paris entre 1948 et 1973.
La connaissance de ces projets permet ainsi, non seulement de mieux saisir l’originalité de l’œuvre de Pouillon, mais aussi de le situer dans le contexte historique du développement de la construction en pierre industrialisée d’après-guerre. Un nouveau regard sur la construction en pierre massive moderne est proposé à travers des œuvres « anonymes », ancrées dans le quotidien des quartiers et banlieues parisiens.

Direction et organisation
Giulio Barazzetta, Dip. di Architettura, Ingegneria delle Costruzioni e Ambiente Costruito, Politecnico di Milano
Renato Capozzi, DiARC, Università degli studi di Napoli “Federico II”
Catherine Sayen, présidente de l’Association Les Pierres sauvages de Belcastel Toulouse
Curateurs et coordinateurs
Giulio Barazzetta, Renato Capozzi, Francesca Patrono avec Claudia Sansò et Mirko Russo
Responsables de l’exposition à l’EPFL
Institut d’architecture et de la ville – laboratoire de construction et conservation (Luca Ortelli et Mathias Depierraz)
Avec la contribution de Jonas Kuratli et Marie Le Drean, architectes diplômés EPFL

Exposition. Fernand Pouillon Construction Ville Paysage
ŒUVRES CHOISIES 1948-1968

UNE EXPOSITION ITINERANTE ET CROISSANTE
L’exposition a inauguré son voyage au palazzo Gravina à Naples, le 19 avril 2018, elle a été ensuite accueillie à Bari, Florence, Milan, Venise, Cesena, jusqu’en février 2019. L’exposition s’installe aujourd’hui en Suisse, à Lausanne et ira fin octobre en France, à Paris avant de rejoindre Rome à la fin de l’année. Il est prévu aussi qu’elle puisse être hébergée plus tard, dans des centres particulièrement importants pour la culture architecturale européenne et méditerranéenne comme Madrid, Saragosse et Alger. C’est par son caractère de proposition et de recherche que cette exposition est itinérante. Dans ses voyages elle se propose de grandir et de générer des occasions d’échange et de discussion sur les thèmes qu’elle questionne.

L’APPORT DE LAUSANNE : LA PIERRE BANALE
Profitant du caractère exploratoire de l’exposition, la contribution présentée propose une ouverture vers les travaux d’une trentaine d’architectes contemporains de Fernand Pouillon qui ont construit des milliers de logements en pierre massive à Paris entre 1948 et 1973.
La connaissance de ces projets permet ainsi, non seulement de mieux saisir l’originalité de l’œuvre de Pouillon, mais aussi de le situer dans le contexte historique du développement de la construction en pierre industrialisée d’après-guerre. Un nouveau regard sur la construction en pierre massive moderne est proposé à travers des œuvres « anonymes », ancrées dans le quotidien des quartiers et banlieues parisiens.

Direction et organisation
Giulio Barazzetta, Dip. di Architettura, Ingegneria delle Costruzioni e Ambiente Costruito, Politecnico di Milano
Renato Capozzi, DiARC, Università degli studi di Napoli “Federico II”
Catherine Sayen, présidente de l’Association Les Pierres sauvages de Belcastel Toulouse
Curateurs et coordinateurs
Giulio Barazzetta, Renato Capozzi, Francesca Patrono avec Claudia Sansò et Mirko Russo
Responsables de l’exposition à l’EPFL
Institut d’architecture et de la ville – laboratoire de construction et conservation (Luca Ortelli et Mathias Depierraz)
Avec la contribution de Jonas Kuratli et Marie Le Drean, architectes diplômés EPFL

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir une expérience optimale de navigation. En continuant de visiter ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies.

J’ai comprisEn savoir plus