Lu. 24.9

Vernissage. Isle of models

18:00 Archizoom EPFL

Bâtiment SG

Lecture de la nouvelle « Comment Wang Fô fut sauvé », Nouvelles Orientales de Marguerite Yourncenar par des actrices de La Manufacture.
 
A propos de l’exposition:
Les programmes de CAO nous ont familiarisés avec le zoom, le scroll, la loupe – et + qui permettent de rétrécir et d’agrandir les choses à volonté — pour peu nous pourrions loger dans un écrou ! Google Earth nous a habitués a ces plongeons vertigineux de la stratosphère au bac à sable, avec les chiffres de l’altimètre qui défilent à toute allure au bas de l’écran… « Isle of Models » est une parenthèse dans l’agitation digitale, un archipel d’îles en suspension. L’exposition est conçue comme une expérience alicienne, qui fait de la réduction — comme objet et comme symbole — , de la mesure, des ordres de grandeur et de leurs effets, les thèmes mêmes de son élaboration.
Convaincus que l’on ne voit jamais si bien un domaine d’expression qu’à partir d’un autre, les concepteurs mettent en perspective certains des textes réunis dans l’anthologie littéraire Questions d’échelle avec une sélection des maquettes récemment réalisées dans les ateliers d’architecture de l’EPFL, tous types et programmes confondus. Ces rencontres fortuites entre l’écrit et le construit suscitent inévitablement des réflexions sur les splendeurs et misères de la maîtrise quasi-totale de l’espace et du temps que la maquette et la miniaturisation semblent permettre.

Vernissage. Isle of models

Lecture de la nouvelle « Comment Wang Fô fut sauvé », Nouvelles Orientales de Marguerite Yourncenar par des actrices de La Manufacture.
 
A propos de l’exposition:
Les programmes de CAO nous ont familiarisés avec le zoom, le scroll, la loupe – et + qui permettent de rétrécir et d’agrandir les choses à volonté — pour peu nous pourrions loger dans un écrou ! Google Earth nous a habitués a ces plongeons vertigineux de la stratosphère au bac à sable, avec les chiffres de l’altimètre qui défilent à toute allure au bas de l’écran… « Isle of Models » est une parenthèse dans l’agitation digitale, un archipel d’îles en suspension. L’exposition est conçue comme une expérience alicienne, qui fait de la réduction — comme objet et comme symbole — , de la mesure, des ordres de grandeur et de leurs effets, les thèmes mêmes de son élaboration.
Convaincus que l’on ne voit jamais si bien un domaine d’expression qu’à partir d’un autre, les concepteurs mettent en perspective certains des textes réunis dans l’anthologie littéraire Questions d’échelle avec une sélection des maquettes récemment réalisées dans les ateliers d’architecture de l’EPFL, tous types et programmes confondus. Ces rencontres fortuites entre l’écrit et le construit suscitent inévitablement des réflexions sur les splendeurs et misères de la maîtrise quasi-totale de l’espace et du temps que la maquette et la miniaturisation semblent permettre.

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir une expérience optimale de navigation. En continuant de visiter ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies.

J’ai comprisEn savoir plus