Ve. 20.9

Journée d’études. Ecrire l’espace urbain
Usage et mésusage de la fiction, du récit et de la narration non-fictionnelle dans la production de l’espace urbain

Genève

Cette journée se propose de faire dialoguer chercheur.se.s et professionnel.le.s autour de la question des modalités de mise en récit des projets urbains et de production d’alter-récit ou de micro-fictions émancipatrices. Pour ce faire, les papiers soumis donneront lieu à une discussion plus qu’à une présentation. La forme de l’atelier sera favorisée. Ceux-ci seront hybrides, dans la mesure où ils convoqueront des acteurs issus des administrations, des bureaux d’urbanisme, d’agences actives dans le domaine de l’action urbaine à dimension créative, de la communication de projet urbain.

SOUMETTRE UNE PROPOSITION
Les propositions de communication en anglais ou en français se font via le formulaire électronique
Les champs suivants seront à renseigner : titre, résumé de 600 mots (maximum), 5 mots-clés, nom, prénom, institution, adresse électronique du ou des auteurs.
Le résumé comprendra l’évocation d’un référentiel théorique et l’esquisse d’une problématique ; la mention d’un cadre méthodologique, d’un “terrain” et des résultats (escomptés) est souhaitée.
Le délai de soumission est porté au 30 mai 2019.

Journée d’études. Ecrire l’espace urbain
Usage et mésusage de la fiction, du récit et de la narration non-fictionnelle dans la production de l’espace urbain

Cette journée se propose de faire dialoguer chercheur.se.s et professionnel.le.s autour de la question des modalités de mise en récit des projets urbains et de production d’alter-récit ou de micro-fictions émancipatrices. Pour ce faire, les papiers soumis donneront lieu à une discussion plus qu’à une présentation. La forme de l’atelier sera favorisée. Ceux-ci seront hybrides, dans la mesure où ils convoqueront des acteurs issus des administrations, des bureaux d’urbanisme, d’agences actives dans le domaine de l’action urbaine à dimension créative, de la communication de projet urbain.

SOUMETTRE UNE PROPOSITION
Les propositions de communication en anglais ou en français se font via le formulaire électronique
Les champs suivants seront à renseigner : titre, résumé de 600 mots (maximum), 5 mots-clés, nom, prénom, institution, adresse électronique du ou des auteurs.
Le résumé comprendra l’évocation d’un référentiel théorique et l’esquisse d’une problématique ; la mention d’un cadre méthodologique, d’un “terrain” et des résultats (escomptés) est souhaitée.
Le délai de soumission est porté au 30 mai 2019.

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir une expérience optimale de navigation. En continuant de visiter ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies.

J’ai comprisEn savoir plus