Lu. 20.5

Leçon d’honneur. Groundscape(s), Dominique Perrault

17:15 SwissTech Convention Center

Auditoire C

Depuis la Bibliothèque nationale de France à Paris, en passant par l’université féminine d’Ewha à Séoul, la future gare de Villejuif pour le Grand Paris Express ou le Gangnam International Transit Center à Séoul, Dominique Perrault n’a de cesse d’explorer une architecture qui pénètre le territoire, inscrite dans la géographie et l’ « épiderme » du sol. Au fil des multiples concours internationaux, réalisations, recherches et investigations, la notion de Groundscape, alliage entre « Ground » et « landscape, s’est imposée comme nouveau territoire de recherche, exploration de tous les potentiels offerts par les espaces souterrains de nos villes.
Groundscape est aussi la pierre angulaire scellant les liens entre Dominique Perrault et l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne. En effet, en 2013 l’EPFL accueille le premier bâtiment réalisé par l’architecte sur le territoire suisse, le bâtiment BI, puis en 2016 le nouveau bâtiment de mécanique ME. A l’EPFL, le Groundscape s’est mué en territoire d’expérimentations au sein du SUBLab, laboratoire d’architecture souterraine, dirigé par l’architecte de 2013 à 2018, lieu fertile d’aventures académiques inédites, telle que la participation à l’automne 2017 à la première Biennale d’Architecture et d’urbanisme de Seoul, en partenariat avec l’Université coréenne d’Ewha. En juin 2017, les recherches développées au sein du SUBLab reçoivent le soutien de la Fondation BCV (Banque Cantonale Vaudoise).
L’urbanisme proposé par le Groundscape, réponse possible aux ambitions de la ville durable et résiliente, aux problématiques liées à la densification des villes comme à la nécessité d’apaisement de l’espace public, est un véritable prolongement du domaine de l’architecture. Une extension en profondeur, pour une architecture enracinée capable de réenchanter l’envers obscur de nos villes, et d’ouvrir « un paysage d’une autre nature, un lieu ressource qui prolonge et élargit notre monde. » (extrait de Groundscapes – Autres topographies, éditions HYX, 2016).

Programme :
– Introduction par le Professeur Paolo Tombesi, Directeur de l’Institut d’architecture et de la ville de la faculté ENAC
– Allocution par le Professeur honoraire M. Francis-Luc Perret
– Leçon d’honneur du Professeur Dominique Perrault : «Groundscape(s)»

→ inscription obligatoire

Leçon d’honneur. Groundscape(s), Dominique Perrault

Depuis la Bibliothèque nationale de France à Paris, en passant par l’université féminine d’Ewha à Séoul, la future gare de Villejuif pour le Grand Paris Express ou le Gangnam International Transit Center à Séoul, Dominique Perrault n’a de cesse d’explorer une architecture qui pénètre le territoire, inscrite dans la géographie et l’ « épiderme » du sol. Au fil des multiples concours internationaux, réalisations, recherches et investigations, la notion de Groundscape, alliage entre « Ground » et « landscape, s’est imposée comme nouveau territoire de recherche, exploration de tous les potentiels offerts par les espaces souterrains de nos villes.
Groundscape est aussi la pierre angulaire scellant les liens entre Dominique Perrault et l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne. En effet, en 2013 l’EPFL accueille le premier bâtiment réalisé par l’architecte sur le territoire suisse, le bâtiment BI, puis en 2016 le nouveau bâtiment de mécanique ME. A l’EPFL, le Groundscape s’est mué en territoire d’expérimentations au sein du SUBLab, laboratoire d’architecture souterraine, dirigé par l’architecte de 2013 à 2018, lieu fertile d’aventures académiques inédites, telle que la participation à l’automne 2017 à la première Biennale d’Architecture et d’urbanisme de Seoul, en partenariat avec l’Université coréenne d’Ewha. En juin 2017, les recherches développées au sein du SUBLab reçoivent le soutien de la Fondation BCV (Banque Cantonale Vaudoise).
L’urbanisme proposé par le Groundscape, réponse possible aux ambitions de la ville durable et résiliente, aux problématiques liées à la densification des villes comme à la nécessité d’apaisement de l’espace public, est un véritable prolongement du domaine de l’architecture. Une extension en profondeur, pour une architecture enracinée capable de réenchanter l’envers obscur de nos villes, et d’ouvrir « un paysage d’une autre nature, un lieu ressource qui prolonge et élargit notre monde. » (extrait de Groundscapes – Autres topographies, éditions HYX, 2016).

Programme :
– Introduction par le Professeur Paolo Tombesi, Directeur de l’Institut d’architecture et de la ville de la faculté ENAC
– Allocution par le Professeur honoraire M. Francis-Luc Perret
– Leçon d’honneur du Professeur Dominique Perrault : «Groundscape(s)»

→ inscription obligatoire

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir une expérience optimale de navigation. En continuant de visiter ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies.

J’ai comprisEn savoir plus