Du me. 4.10 au sa. 2.3.2024

Exposition. Réparer le futur

Annecy

L'îlot-S - Caue
7 esplanade Paul Grimault

De Jules Verne qui écrit en 1875 « La ville idéale » d’après un rêve de la ville d’Amiens en l’an 2000 à Elon Musk qui projette la colonisation de Mars, de tout temps l’humain a rêvé, imaginé, voire fantasmé, de nouveaux lieux de vie. Si la science-fiction dépasse la réalité, la prospective est quant à elle une discipline bien ancrée dans le réel.

Face aux ruptures à venir, la première étape consiste à imaginer de nouveaux scénarios. Pour ce faire, la prospective est une manière de penser, d’esquisser et de raconter le futur… ou plutôt les futurs. Cette discipline ambitionne l’exploration des possibles pour orienter et éclairer les choix politiques et sociétaux, et préparer l’avenir des territoires et de leurs habitants sur le moyen et le long terme.

Ici et à bien d’autres endroits urbains, péri-urbains ou ruraux cet avenir est en questionnement face au changement climatique et écologique. Cette exposition est l’occasion de retracer l’histoire de la prospective et surtout de questionner les enjeux contemporains de l’aménagement du territoire.

Science du temps long, la prospective permet de penser avant d’agir pour rendre plus probable un futur meilleur, désiré et coconstruit. Dans l’exercice prospectif, le futur est déjà là. Il se construit avec toutes et tous, ici et maintenant.

Inauguration, mardi 3 octobre à 18h30
→ informations détaillées

Exposition. Réparer le futur

De Jules Verne qui écrit en 1875 « La ville idéale » d’après un rêve de la ville d’Amiens en l’an 2000 à Elon Musk qui projette la colonisation de Mars, de tout temps l’humain a rêvé, imaginé, voire fantasmé, de nouveaux lieux de vie. Si la science-fiction dépasse la réalité, la prospective est quant à elle une discipline bien ancrée dans le réel.

Face aux ruptures à venir, la première étape consiste à imaginer de nouveaux scénarios. Pour ce faire, la prospective est une manière de penser, d’esquisser et de raconter le futur… ou plutôt les futurs. Cette discipline ambitionne l’exploration des possibles pour orienter et éclairer les choix politiques et sociétaux, et préparer l’avenir des territoires et de leurs habitants sur le moyen et le long terme.

Ici et à bien d’autres endroits urbains, péri-urbains ou ruraux cet avenir est en questionnement face au changement climatique et écologique. Cette exposition est l’occasion de retracer l’histoire de la prospective et surtout de questionner les enjeux contemporains de l’aménagement du territoire.

Science du temps long, la prospective permet de penser avant d’agir pour rendre plus probable un futur meilleur, désiré et coconstruit. Dans l’exercice prospectif, le futur est déjà là. Il se construit avec toutes et tous, ici et maintenant.

Inauguration, mardi 3 octobre à 18h30
→ informations détaillées

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir une expérience optimale de navigation. En continuant de visiter ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies.

J’ai comprisEn savoir plus